Les Arts en Balade 2022

Posted on février 27, 2022

 

 Les clermontois connaissent bien cette manifestation : durant tout un week-end, les artistes ouvrent leur atelier aux visiteurs. Ainsi, environ 150 artistes exposent et donnent l’occasion de montrer l’envers du décor. Pour plus d’infos, cliquez sur l’image :

L’association organisatrice éponyme travaille à l’année sur de beaux projets de résidences, de créations, de mise en valeur des artistes et aussi de lieux. Bref, que du bon et du beau, depuis de longues années déjà : du 20 au 22 mai 2022, ce sera la 27ème édition de la manifestation printanière. Je profite de ce billet pour parler d’eux, comme ils font un travail formidable, en particulier Clélia, la coordinatrice.

Bref ! je piaffe d’impatience, mais… pas trop non plus : ce n’est pas très bon pour travailler avec précision. Parce que oui, cette année, j’ai été sélectionnée et je présenterai mes travaux au Labo 1880 ! Ce sera une série de cyanotypes intitulée « Miam! ». Du travail de photographie (argentique, évidemment), de contretypage, et de repro unitaire. Je suis donc à fond, je photographie, je mange ce que j’ai photographié (faut pas gâcher !) parce que mes cyanotypes représentent des fruits, des légumes et quelques autres jolis êtres qui se dégustent. Une autre manière de voir l’ordinaire et, j’espère, de lui rendre grâce.

D’autres cyanotypes seront publiés sur mon site dans la rubrique « projets ». Ah, autre chose ! J’ai aussi été sélectionnée par le Jury des Arts en Balade pour participer au Prix coup de Coeur : avec 10 autres artistes, j’exposerai au Centre socio-culturel Camille Claudel (3 rue du Maréchal Joffre à Clermont Ferrand) du 6 au 25 mai. Cette expo collective (en plus de celle du week-end du 20 au 22 mai) permettra au public de voter pour son oeuvre préférée, et de la gagner par tirage au sort. Vous n’avez d’ores et déjà aucune excuse pour ne pas y aller, et voter !

Je profite de cette vague bleue pour faire des petites et des grandes créations hors série, qui seront disponibles à tous les prix, histoire de pouvoir se faire plaisir quel que soit l’état du porte-monnaie. Par exemple, voici Ursa Minor : cyanotype, bien sûr, mais aussi : argenture à la feuille (argent véritable), broderie et origami. Dans son cadre avec verre musée (anti-reflets et anti-UV).

cyanotype hors série

 

On se voit bientôt alors ?? 😀

 

Alinea jacta est !

Posted on juin 28, 2020

Une nouvelle aventure commence, celle d’un livre. Je l’ai écrit pendant le confinement à Clermont-Ferrand.

Il s’agit d’un journal-fiction intitulée « Guerriers du canapé » dans lequel mon personnage profite de l’opportunité du confinement pour observer le monde et l’humanité mis à rude épreuve.

Le récit est de lecture aisée et rédigé de façon moderne. Il est ponctué de notes graves et de pointes d’humour parfois bien acerbes, en tout cas délicieusement rafraichissantes dans un contexte tragique. Ourlé de réflexions parfois philosophiques, parfois absurdes, mais qui visent juste, ce livre aborde quelques grandes questions de la vie, de la société, ainsi que les petites histoires dans lesquelles on se retrouve ou bien on se trouve.
Nous voici face à des instants de pensée d’une femme qui fait une pause obligée dans sa vie, contemple ses congénères, les juge, se jauge, se bat et s’apaise, comme beaucoup d’entre nous. Pour un monde meilleur, mais lequel ?

Visuel livre

La distribution de mon livre se fait en ligne, par Amazon. On peut l’acheter (même s’il est en rupture de stock). C’est >> ici <<

Pourquoi Amazon ?

  • Parce que le confinement et l’arrêt de l’activité économique a mis mes finances à zéro, alors je n’ai pas un centime pour publier à compte d’auteur et acheter les livres en amont.
  • Parce que je voulais que le livre soit aussi disponible en ebook.
  • Parce que je trouve le système de l’impression à la demande plus pratique à bien des égards, notamment environnemental, eh oui : on n’a pas à stocker des dizaines de livres dans son salon, et donc de tailler des arbres pour qu’au final, on se retrouve avec des invendus.
  • Parce que j’ai des amis partout dans le monde et Amazon offre la possibilité d’acheter partout, à moindre frais d’envoi.
  • Parce que je n’ai ni les compétences, ni le temps, ni l’argent à consacrer à la distribution : actuellement, il m’importe de me concentrer sur mon secteur d’activité le plus lucratif : le spectacle.
  • Parce que j’ai eu beau faire le tour de toutes les possibilités, c’est la seule alternative que j’ai trouvée pour produire un livre le moins cher possible (12,65 € TTC pour la France) avec des frais d’envoi réduits, en pensant au fait que tout le monde n’a pas les moyens de mettre plus de 30 € sur un livre (d’autant que je ne suis pas sûre que le mien vaille autant), et en essayant de gagner aussi un peu d’argent sur les ventes (je gagne 1,87 € par livre, ce qui est important : les auteurs connus, certes pris en charge par un éditeur, ont un pourcentage de 4 à 5… ils ont intérêt d’en vendre, du livre !)

 

Merci à tous ceux qui me soutiennent, et à ceux qui me soutiendront dans cette nouvelle étape créative ! Et bonne lecture !

 

Du sténopé !

Posted on octobre 2, 2019

Aujourd’hui, j’ai commencé d’exposer des photos faites au sténopé sur film couleur 120.

Une grosse vingtaine de photos a été faite dans des conditions parfois laborieuses : véhicules qui stationnent, changements brutaux de luminosité, téléphone (timer, lightmeter) qui se fracasse sur les pavés de la rue Pascal, etc. Mais, à chaque fois que je sors mon appareil (un Ondu tout en bois), de grandes discussions avec des inconnus dans la rue ont lieu ; et ça permet d’expliquer le principe du sténopé à des gens curieux. Être curieux, c’est B.I.E.N. !

Durant tout le mois d’octobre a lieu à Clermont-Ferrand le festival photo Sténopédies. Les photos faites seront visibles dans les vitrines de quelques magasins du quartier Delille – Le Port, sous l’égide de l’association des commerçants Espace Delille et l’organisatrice du festival, l’association Sténopé (sic !). Voici la liste et les adresses :

  • Mano la Fabrique, 5 rue Saint Hérem,
  • Herboristerie Pharmacie Sital-Dahone, 3 rue Saint Hérem,
  • Top Coiffure, 19 rue Philippe Marcombes,
  • O2 Coiffure, 3 rue du Port,
  • Petite boutique rouge, 11 rue du Port,
  • La Liberté Antiquités, 13 rue du Port,
  • Evil One Comics, 15 rue du Port,
  • Labo 1880 (où je suis résidente permanente), 16 rue du Port,
  • Arborescence Salon, 33 rue Pascal,
  • Caves de Grandseigne, 12 rue Pascal,
  • Cristallia, 16 bis rue du Port,
  • Flax, 1 rue Barnier,
  • Boulangerie Moderne, 18 rue du Port,
  • Pop Art Factory, 28 rue du Port,
  • Aux Plaisirs des Siècles, 41 rue du Port,
  • L’Atelier de Kévin, 43 rue du Port
  • Optique Dumas, 38 rue du Port,
  • Ma petite boutique, 45 rue du Port,
  • Les P’tits Plats, 7 rue Saint Laurent,
  • Smørrebrød, 10-12 rue des Archers,
  • Relooking Coiffure, 69 rue du Port,
  • Hôtel Alexandre Vialatte, 16 place Delille.

Bonne visite dans un des quartiers les plus attachants de la ville !

Double exposition : basilique N.D. du Port + place Delille

Premier article !

Posted on septembre 9, 2019

Hey !

Nous y voilà : le premier article, sur mon premier blog, de mon premier site Internet… Beaucoup de travail, souvent le soir tard, après des journées bien remplies. Fatalement, c’est moins simple de comprendre comment créer ce site. Mais peu à peu, je commence à y parvenir, à saisir quelques finesses.

C’est une jolie aventure, et j’espère, c’est d’ailleurs le but premier, vous faire plaisir, à vous, lecteurs. Vous faire découvrir un monde que vous ne connaissez pas, ou bien que vous connaissez, mais sous un nouvel angle.

Souhaitons-nous donc bonne route ! Et à bientôt !