Alinea jacta est !

Posted on juin 28, 2020

Une nouvelle aventure commence, celle d’un livre. Je l’ai écrit pendant le confinement à Clermont-Ferrand.

Il s’agit d’un journal-fiction intitulée « Guerriers du canapé » dans lequel mon personnage profite de l’opportunité du confinement pour observer le monde et l’humanité mis à rude épreuve.

Le récit est de lecture aisée et rédigé de façon moderne. Il est ponctué de notes graves et de pointes d’humour parfois bien acerbes, en tout cas délicieusement rafraichissantes dans un contexte tragique. Ourlé de réflexions parfois philosophiques, parfois absurdes, mais qui visent juste, ce livre aborde quelques grandes questions de la vie, de la société, ainsi que les petites histoires dans lesquelles on se retrouve ou bien on se trouve.
Nous voici face à des instants de pensée d’une femme qui fait une pause obligée dans sa vie, contemple ses congénères, les juge, se jauge, se bat et s’apaise, comme beaucoup d’entre nous. Pour un monde meilleur, mais lequel ?

Visuel livre

La distribution de mon livre se fait en ligne, par Amazon. On peut l’acheter (même s’il est en rupture de stock). C’est >> ici <<

Pourquoi Amazon ?

  • Parce que le confinement et l’arrêt de l’activité économique a mis mes finances à zéro, alors je n’ai pas un centime pour publier à compte d’auteur et acheter les livres en amont.
  • Parce que je voulais que le livre soit aussi disponible en ebook.
  • Parce que je trouve le système de l’impression à la demande plus pratique à bien des égards, notamment environnemental, eh oui : on n’a pas à stocker des dizaines de livres dans son salon, et donc de tailler des arbres pour qu’au final, on se retrouve avec des invendus.
  • Parce que j’ai des amis partout dans le monde et Amazon offre la possibilité d’acheter partout, à moindre frais d’envoi.
  • Parce que je n’ai ni les compétences, ni le temps, ni l’argent à consacrer à la distribution : actuellement, il m’importe de me concentrer sur mon secteur d’activité le plus lucratif : le spectacle.
  • Parce que j’ai eu beau faire le tour de toutes les possibilités, c’est la seule alternative que j’ai trouvée pour produire un livre le moins cher possible (12,65 € TTC pour la France) avec des frais d’envoi réduits, en pensant au fait que tout le monde n’a pas les moyens de mettre plus de 30 € sur un livre (d’autant que je ne suis pas sûre que le mien vaille autant), et en essayant de gagner aussi un peu d’argent sur les ventes (je gagne 1,87 € par livre, ce qui est important : les auteurs connus, certes pris en charge par un éditeur, ont un pourcentage de 4 à 5… ils ont intérêt d’en vendre, du livre !)

 

Merci à tous ceux qui me soutiennent, et à ceux qui me soutiendront dans cette nouvelle étape créative ! Et bonne lecture !

 

Leave a Reply